grains d'envie Index du Forum grains d'envie
forum de l'association grains d'envie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
grains d'envie Index du Forum

8 maraichers à pamiers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 Yves
 Invité
 
Hors ligne

 
 
 

 Message Posté le: Ven 2 Mar - 16:37 (2012)    Sujet du message: 8 maraichers à pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
Pamiers, où sont tes maraîchers ?


Le jardinage, c'est un moment de bonheur, même si la terre est basse! Ici les jardins familiaux à Cahuzac. /Photo DDM JPHC. Partager
Pamiers qui fut jadis le jardin de l'Ariège, où vivaient de leur labeur, voilà cinquante ans encore, une soixantaine de maraîchers professionnels, n'en compte plus aujourd'hui qu'une poignée. Les exploitations qui cultivaient principalement les fruits et les légumes étaient au nombre de 13 en 1988, huit en 2000… À tel point d'ailleurs que la perspective d'alimenter en légumes bio la cantine Las Parets est totalement impossible localement, il faut aller chercher ailleurs les produits nécessaires. Un seul espoir, l'installation d'un nouveau maraîcher bio, dont on parle, mais qui tarde de toute évidence à se concrétiser. Il est d'ailleurs significatif de remarquer que ce qui fut jadis le fleuron de Pamiers, le maraîchage, ne représente plus aujourd'hui qu'un faible % de la surface agricole de la commune, entièrement dédiée à l'élevage et aux grandes cultures. À la vérité, l'urbanisation ayant fait son œuvre, reste-t-il encore, au-delà des jardins de Cahuzac, des terres suffisantes à recevoir le labeur des maraîchers ?


Le jardinage, c'est un moment de bonheur, même si la terre est basse! Ici les jardins familiaux à Cahuzac. /Photo DDM JPHC.
  
 Revenir en haut
 
 Publicité
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Ven 2 Mar - 16:37 (2012)    Sujet du message: Publicité  

 
PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Ven 2 Mar - 16:52 (2012)    Sujet du message: 8 maraichers à pamiers Répondre en citant  

 Un peu sur le même sujet un autre article de la dépéche

Citation:
Pamiers. Nous sommes les moins paysans des Ariégeois

A Pamiers 0,4% de la population est agricole./Photo DDM Roland Chapot travaille en famille au lieu dit «Blay», depuis 2000 il a pris la suite de ses parents./Photo DDM, E.C. Partager
Alors que l'agriculture tient salon cette semaine porte de Versailles à Pamiers, voici une photo couleur sépia qui entérine le recul de l'agriculture à Pamiers.


Si Pamiers accueille le lycée agricole Ariège-Pyrénées, il offre une formation de la 4e au BTS aux futurs exploitants, les Appaméens ne sont pas pour autant les plus champêtres des Ariégeois. Avec 0,4 % (1) de sa population active dans le secteur, la capitale économique de l'Ariège est bien en dessous de la moyenne départementale à 1,9 % (1). Céréales, fruits et légumes, vaches laitières, élevage de bovins et de volailles… Voici le gros de l'activité des paysans appaméens.

L'adage « In terra veritas » semble avoir été érodé par nos concitoyens. En effet sur environ 13 000 habitants en âge de travailler rescencés à Pamiers en 2008 (derniers chiffres connus), seuls 55 cultivent la terre, soit 43 hommes et 12 femmes. Au total 35 ménages tirent leurs revenus de l'agriculture. Et la tendance est à la baisse. Car si l'on remonte dix ans auparavant, on constate que les vaches étaient relativement mieux gardées. En 1999, on comptait à Pamiers, 96 agriculteurs pour une population active alors inférieure. Près d'1 % de la population active Appaméenne travaillait à la fin du XXe siècle dans l'agriculture.

En revanche si le nombre d'exploitations diminue, leur taille, elle, augmente, avec plus d'hectares cultivés que dans les années quatre-vingt… Par moins d'agriculteurs.

Car l'agriculture n'est effectivement pas un secteur qui recrute, en témoignent les chiffres. Seuls une quinzaine de postes salariés sur plus de 6 000 (1) que compte la ville, sont agricoles. En effet, la plupart des entreprises du secteur ne comptent aucun salarié. Quant aux établissements, sur 1 800 entreprises installées à Pamiers, seuls 4 % (1) évoluent dans le secteur agricole. En comparaison, des chiffres de l'INSEE datés de 2010 annoncent que 20 % de l'ensemble des entreprises du département est situé dans le secteur agricole… Un véritable fossé entre les conjonctures Ariégeoise et Appaméenne.

(1) Chiffres tirés de l'INSEE.


--------------------------------------------------------------------------------

"Mes enfants souhaitent suivre ma voie", Roland Chapot, éleveur heureux
Le métier d'agriculteur suscite de moins en moins de vocations mais voici un contre exemple qui pourrait changer la donne.

À son compte depuis 2000, Roland Chapot a repris la ferme de ses parents au lieu-dit « Blay » à Pamiers. Depuis, il bichonne ses trente-cinq vaches laitières qui visiblement le lui rendent bien en lui fournissant un lait qu'il estime de qualité chaque matin et chaque soir. « Je leur mets la radio toute la journée, c'est une technique pour leur éviter du stress lorsque nous pénétrons dans l'étable, ainsi elles sont habituées au bruit », raconte le fermier alors qu'il vient de commencer la traite avec l'aide de sa cousine Audrey et de son épouse.

Le laitier travaille en famille, il est bien connu des Appaméens pour sa présence sur le marché tous les samedis et surtout depuis qu'il a installé un distributeur automatique de lait cru place Saint-Hélène. « Les marchés rencontraient un tel succès ici et en Haute-Garonne, que nous nous sommes dit qu'il fallait trouver un moyen de réaliser de la vente directe sans que notre présence soit obligatoire », précise Roland Chapot. Et c'est justement cette vente directe du producteur au consommateur qui a permis à l'entreprise depuis l'installation du distributeur en juin 2010, de ne pas mettre la clef sous la porte. « À l'époque de la crise du lait, vu notre petite taille, nous étions voués à disparaître », confie l'agriculteur.

25 % de la production rapporte 40 % des revenus
Pas besoin de réaliser des calculs savants pour comprendre. Si Roland Chapot vend 75 % du lait de ses vaches à une coopérative à environ 35 centimes le litre, la vente directe, à 1 euro le litre, est largement plus rentable. La vente directe ne représente que 25 % du lait écoulé mais 40 % des revenus de l'entreprise. « Avec moins d'intermédiaires, tout le monde s'y retrouve, moi et les consommateurs », explique-t-il. La vente directe a même permis au laitier d'embaucher un employé.

En revanche, l'idée de s'agrandir n'est pas à l'ordre du jour. 80 hectares sont suffisants pour produire du maïs fourrager, du blé qui permet de réaliser une rotation des cultures pour ne pas épuiser la terre, et du maïs de semence. Car c'est la qualité de son lait que le fermier souhaite privilégier. « Rien ne sert d'intensifier la production. Je ne suis pas en bio mais je veille au respect de la terre et de mes vaches. Le lait c'est comme le vin, son goût dépend de son terroir. Je fais attention à ce que les vaches mangent, le soja que j'achète en complément est garanti sans OGM, elles sont élevées en plein air », assure Roland Chapot.

Fermier, commercial, gestionnaire, environnementaliste, pour faire tourner sa boutique, l'agriculteur avec l'aide de sa famille, doit porter toutes ces casquettes. Mais le jeu en vaut la chandelle. « J'ai une bonne fatigue, je vis au rythme des saisons et du soleil, l'été les journées sont parfois très longues, mais l'hiver est plus calme. Mes enfants ne sont pas livrés à eux-mêmes, ils passent leurs vacances avec moi, le petit donne à manger aux vaches, le grand qui étudie au lycée agricole, conduit le tracteur, les deux souhaitent prendre ma suite, nous arrivons à partir en vacances de temps en temps », Roland Chapot a un bel avenir devant lui, tout tracé.

  
 Revenir en haut
 
 Contenu Sponsorisé
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Aujourd’hui à 13:45 (2016)    Sujet du message: 8 maraichers à pamiers  

 
 
 
 Revenir en haut
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Jungle by Mojy, © 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com