grains d'envie Index du Forum grains d'envie
forum de l'association grains d'envie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
grains d'envie Index du Forum

Les caravanes se multiplient devant le Secours populaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Dim 22 Juil - 10:16 (2012)    Sujet du message: Les caravanes se multiplient devant le Secours populaire Répondre en citant  

 
la dépéche a écrit:


Les caravanes se multiplient devant le Secours populaire
Un camp de réfugiés qui n'a rien «d'officiel» est en train de voir le jour chemin de la Chartreuse à Pamiers. Faute de places en centres d'hébergement, le Secours populaire fait face à l'urgence.

La première caravane est arrivée il y a deux ans sur le terrain municipal qu'occupe le Secours populaire derrière la gare. La deuxième est apparue un an plus tard et depuis, deux nouvelles se sont ajoutées. «Nous avons de la place pour une cinquième, il suffit que nous trouvions la caravane», ajoute Robert Mourlane le secrétaire départemental du Secours populaire. Il gère depuis des années l'hébergement des sans-abris avec les autres bénévoles du secours «pop». Cet été la file d'attente est considérable. La faute à la fermeture de l'auberge du Pont de l'Écho à Foix ? 18 places ont disparu mais six autres ont été créés à l'accueil de nuit, ce qui porte a un déficit de 10 places. Ils sont justement une dizaine d'hébergés chemin de la Chartreuse… «Il reste quelques SDF en Ariège mais la majorité arrive désormais à se loger grâce à l'entraide et à la débrouille. L'essentiel de notre activité concerne maintenant les demandeurs d'asile, souligne-t-il. Et c'est le jeu des chaises musicales avec cette file d'attente».

Dernière arrivée, cette mère de famille albanaise et ses trois enfants vient d'obtenir une caravane au gré d'un départ. Une aubaine après les fauteuils avec une couverture dehors devant le 115, les nuits dans une voiture prêtée, puis l'hôtel qui coûte très cher aux associations. Mais apparaît ce matin, Nadège, jeune appaméenne en errance, Robert Mourlane ne sait que lui dire… «Vois avec Emmaüs !», lui lance-t-il estimant que c'est normalement au 115 de faire ce genre de démarche. «Nous sommes censés être fermés cet été», indique-t-il. En effet, plusieurs panneaux affichent bien en évidence la «fermeture du Secours populaire du 12 juillet au 3 septembre»… «Nous n'arrivons pas à fermer avec cette affluence, entre les colis alimentaires, les demandeurs d'asile, je suis toujours sollicité», fait-il constater. Sur ce, Bonheur, Congolais de 32 ans, fait son entrée dans le bureau, un récépissé de dépôt de demande d'asile à la main. Il rentre de la préfecture, arrivé le 10 juin à Pamiers il est désormais en règle jusqu'au 18 octobre, le temps de la procédure. Il doit maintenant partir rejoindre l'association «Grain d'envie» avec laquelle il cultive bénévolement un jardin à Cahuzac, mais un bon pantalon de travail lui fait défaut. Luce, la secrétaire, l'accompagne donc pour une séance d'essayage dans la réserve aux vêtements. Bonheur trouve futal à sa taille. Il exécute un passage dans sa caravane avant d'enfourcher sa bicyclette. À 50 centimètres du pas de la porte, une famille d'Arméniens prend son repas. Elle est hébergée ici depuis 5 mois. Le couple et leur fils de 17 ans sont sous le coup d'une OQTF (obligation à quitter le territoire français), mais ils contestent la décision de la préfecture. Depuis que cette OQTF a été prononcée ils sont dans l'illégalité, donc pas de prise en charge possible au CADA (centre d'accueil des demandeurs d'asiles) du Carla- Bayle, ni au 115 plein à craquer.

Alors, la municipalité ferme les yeux pour les caravanes. «Je connais bien Trigano vous savez, nous nous respectons beaucoup. Et puis les caravanes sont assurées, nous nous chargeons de tout ça», assure Robert Mourlane.

  
 Revenir en haut
 
 Publicité
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Dim 22 Juil - 10:16 (2012)    Sujet du message: Publicité  

 
PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Sam 9 Mar - 06:15 (2013)    Sujet du message: Les caravanes se multiplient devant le Secours populaire Répondre en citant  

 
Citation:



Les caravanes partent, le problème demeure


Le secours Populaire de Pamiers hébergeait dans l'urgence des demandeurs d'asile dans des caravanes. Depuis presque un an. Aujourd'hui ces caravanes ont levé le camp mais le problème de l'hébergement des demandeurs d'asile n'est pas entièrement réglé.

La dernière caravane parquée sur le petit terrain du secours populaire et qui abritait des demandeurs d'asile a définitivement quitté les lieux hier après -midi comme en avait pris l'engagement Robert Mourlane, secrétaire départemental du secours Populaire et secrétaire du comité local de Pamiers. Les derniers occupants ont été relogés notamment à Mazères, le tout dernier «hébergé», s'il a été provisoirement logé chez la communauté Emmaüs à Saint-Jean du Falga, reste cependant dans l'expectative.
Répondre à une situation d'urgence

Depuis un peu moins d'un an, trois caravanes servaient d'hébergement d'urgence pour des familles ou ressortissants étrangers en demande d'asile sur notre territoire. Six familles au total plus un individu isolé y ont trouvé un point de chute et un accompagnement social. «On a répondu à des situations d'urgence dans un contexte difficile qui voit une pénurie de logement destinée notamment aux demandeurs d'asile. C'était notre réponse à une situation, je le répète, d'urgence. C'est une expérience qu'il vaut mieux éviter de renouveler. Maintenant on espère que les intentions déclarées de Mme Duflaut se concrétisent et que les gens puissent vivre dans du dur. Car il y a encore des gens dehors, des gens aussi qui vivent dans des garages avec des gosses…» témoigne pour le moins dubitatif Robert Mourlane. Car il faut bien le reconnaître, l'épineux problème de l'hébergement des demandeurs d'asile notamment demeure, dans un contexte tendu où les moyens financiers se réduisent comme peau de chagrin.
Combat pour la dignité

Mais le plus difficile pour Robert Mourlane et tous les acteurs qui interviennent sur ces délicates questions, réside dans la façon de faire face à des situations humaines et familiales dramatiques. Derrière chaque individu, il y a des histoires d'hommes et de femmes aux parcours souvent chaotiques, parfois tragiques devant lesquels une poignée de bénévoles se font un devoir de répondre avec la dignité et la combativité qui s'imposent, sans verser pour autant dans un angélisme inapproprié.

Pas simple. Mais comme Robert Mourlane est plutôt du genre à s'astreindre à la difficulté.
  
 Revenir en haut
 
 Contenu Sponsorisé
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Aujourd’hui à 13:46 (2016)    Sujet du message: Les caravanes se multiplient devant le Secours populaire  

 
 
 
 Revenir en haut
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Jungle by Mojy, © 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com