grains d'envie Index du Forum grains d'envie
forum de l'association grains d'envie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
grains d'envie Index du Forum

Manque d'eau à Saverdun

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Sam 4 Aoû - 08:58 (2012)    Sujet du message: Manque d'eau à Saverdun Répondre en citant  

 
Citation:
Saverdun. Agriculture : les irrigants s'inquiètent


Jean Mistou, président FDSEA du syndicat du canton de Saverdun, a été appelé le week-end du 14-Juillet par trois de ses collègues irriguant à partir de la nappe phréatique de la basse Ariège se plaignant que leurs puits ne tenaient plus. D'habitude, en fin de campagne d'irrigation, autour du 20 août, ceci arrive fréquemment. Mais cette année et pour la première fois, la nappe est tellement basse que les pompes de surface ne peuvent plus assurer leur rôle. Plusieurs hypothèses sont émises. Celle que retiennent ces agriculteurs est due à la trop grande activité des carrières depuis l'ouverture de celle de Denjean, qui fait que la nappe a été rabaissée trop rapidement et de manière très significative. Pourtant le printemps a quand même été pluvieux et l'enneigement normal sur les Pyrénées. Sachant qu'il faut plusieurs années très pluvieuses pour que la nappe retrouve son niveau normal. Une fois que le BRGM (bureau de recherches géologiques et minières) aura confirmé cet état de fait, les agriculteurs demanderont la réalimentation artificielle de la nappe. Ceci a été déjà réalisé il y a une quinzaine d'années par le SIATBVA, le réseau collectif d'irrigation, en injectant depuis l'Ariège dans la Galage, à une période où l'eau est en excès, 4 à 5 millions de mètres cubes. Affaire à suivre.






  
 Revenir en haut
 
 Publicité
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Sam 4 Aoû - 08:58 (2012)    Sujet du message: Publicité  

 
PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Sam 1 Sep - 10:14 (2012)    Sujet du message: Manque d'eau à Saverdun Répondre en citant  

  
Citation:

 Les gravières inquiètent des agriculteurs Environnement



Les gravières suscitent des polémiques environnementales et pas seulement en Ariège./Photo DDM, archives



Trois gravières, et bientôt une quatrième, inquiètent des agriculteurs irrigants du canton de Saverdun. Leur activité ferait baisser la nappe phréatique.
Des irrigants du canton de Saverdun sont inquiets. Cette année, pour la première fois depuis 40 ans, début de l'irrigation, leurs puits n'arrivaient plus à fournir l'eau nécessaire, à la date du 14 juillet. «Trois agriculteurs m'ont contacté, explique Jean Mistou, président FDSEA sur le canton de Saverdun. Normalement cette situation se produit parfois en fin de campagne d'irrigation vers le 20 août. Cette année, la nappe phréatique a été tellement basse en juillet que les pompes n'ont pas pu jouer leur rôle. Il faut savoir que nous ne pouvons pas prélever en dessous de 7 mètres, c'est physiquement impossible. Nous sommes persuadés que c'est dû à l'activité des carrières de graviers. Avant il y avait deux carrières sur le canton qui prélevaient chacune 300 000 tonnes par an. Une troisième carrière, la carrière Denjean, est arrivée il y a deux ans et l'exploitation a augmenté. Toutes les trois sont maintenant à 400 000 tonnes chacune et il est question d'installer une quatrième carrière. Nous ne sommes pas contre les carrières, mais la concentration de celles-ci sur un même endroit risque d'entraîner gêne et pollution.» Pour les agriculteurs l'extraction profonde de graviers agit comme une station de pompage : un godet d'un mètre cube de graviers se voit remplacé par pratiquement le même volume en eau. Qui vient d'où ?
Relevés piézométriques
Pour l'instant il ne s'agit que d'hypothèses en attendant les conclusions du BRGM (Bureau de la recherche géologique et minière) sur l'état de la nappe estimée à 110 millions de m3.François Larue, directeur général du groupe Denjean, s'étonne des remarques de Jean Mistou : «J'ai appelé trois agriculteurs qui travaillent en partie chez nous (140 hectares de terrain), ils m'ont dit ne pas avoir eu de soucis. Je ne suis donc pas d'accord. Nous travaillons dans une plaine alluvionnaire importante, ce que l'on exploite ce n'est pas grand-chose en superficie. Par ailleurs, nous avons l'obligation d'effectuer des relevés piézométriques pour mesurer la hauteur d'eau de la nappe. Ceci avant exploitation et pendant l'exploitation. Je n'ai aucune information que la nappe ait pu bouger.» En attendant, Jean Mistou a dû arroser son maïs avec l'appoint du réseau collectif SIATVBA alimenté par Montbel, son puits ne fournissant qu'un quart de l'eau nécessaire. «Pour irriguer 10 000 ha, on puise 3 millions de m3 dans la nappe qui se régénère régulièrement comme une éponge. Avec l'arrivée d'une quatrième carrière on va perdre notre capacité d'irriguer.»

BRGM : une année sèche
Nous avons contacté le BRGM qui nous a donné les conclusions suivantes sur l'état de la nappe phréatique :
«Sur le point de Saverdun, l'année hydrologique 2011-2012 aura été une année sèche, avec une recharge très faible par rapport aux autres années observées depuis 1997. Les pluies de l'automne et de l'hiver 2011 auront été insuffisantes pour permettre une bonne remontée des niveaux. Le pic de recharge de faible intensité a eu lieu à la mi-mai et depuis la fin mai, la nappe a entamé une dynamique de tarissement. À la fin août les niveaux sont toujours inférieurs à la normale pour cette période de l'année, avec une sécheresse de fréquence décennale. Cependant, malgré cela, l'année 2012 apparaît plus favorable que l'année hydrologique 2010-2011, où un maximum d'étiage jamais enregistré auparavant a été atteint à la mi-décembre 2011.» De fait, le bulletin de la chambre d'agriculture, en juin, fait état de réserves «satisfaisantes» pour les lacs d'irrigation. On lit notamment : «Comme en 2009, le remplissage total de Montbel a été atteint cette année, à la fin du mois de mai.» La nappe, elle, met plus de temps à suivre le mouvement.


http://www.ladepeche.fr/article/2012/09/01/1429807-les-gravieres-inquietent-des-agriculteurs.html  
 Revenir en haut
 
 Contenu Sponsorisé
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Aujourd’hui à 07:04 (2016)    Sujet du message: Manque d'eau à Saverdun  

 
 
 
 Revenir en haut
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Revue de presse -> Actualité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Jungle by Mojy, © 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com