grains d'envie Index du Forum grains d'envie
forum de l'association grains d'envie
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
grains d'envie Index du Forum

Le Carmel de Pamiers

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Divers -> Hors sujet
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Dim 12 Juin - 16:17 (2011)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
Le Carmel en vente pour un million d'euros sur Internet
patrimoine


Aujourd'hui, l'édifice religieux est mis en vente sur Internet au prix de un million d'euros. « Une somme démesurée » pour le maire André Trigano.« Authentique Carmel du XVIIe siècle, avec son cloître, et une tour XIIIe, posé au cœur d'une cité de Midi-Pyrénées. Un lieu unique, offrant des volumes importants organisés autour du cloître, et de trois jardins suspendus avec vue sur les Pyrénées. » Ca y est, le Carmel de Pamiers est en vente sur Internet. Plus de 2 800 m² habitables, en plein cœur de la cité des trois clochers. C'est tentant. Sur le site www.maisons-et-chateaux.com, on peut même faire le tour du propriétaire et découvrir le prix demandé : un million d'euros.
Faire baisser le prix
« Une somme démesurée » pour André Trigano qui affirme vouloir « éviter de perdre ce trésor historique sans pour cela faire payer le prix au contribuable appaméen. » Michel Teychenné, élu du groupe de gauche se dit inquiet de voir ce « joyau de l'architecture du XVIIe » risquer de tomber dans les mains d'un promoteur peu scrupuleux. Alors pour avancer ensemble, le maire a ouvert la porte à l'opposition sur un sujet qui a souvent divisé. Quand le groupe de gauche y voyait un centre culturel, la mairie déclarait « garder un œil dessus ». L'un pressé, l'autre tranquille. En tout cas, hier, André Trigano et Michel Teychenné se sont entretenus.
« Il faut agir vite pour ne pas laisser s'envoler cet élément incroyable du patrimoine appaméen, déclare le président du groupe de gauche. Le Carmel pourrait devenir une réserve foncière qui serait achetée par la communauté de communes. Le bâtiment serait ensuite rénové par tranches pour équilibrer les dépenses. » A voir. Le maire ne semble pas fermé à cette idée mais, en homme d'affaire averti, il souhaite d'abord faire baisser le prix de vente. L'objectif serait de pouvoir en faire un lieu touristique et c'est au moins un élément sur lequel les deux hommes sont tombés entièrement d'accord.







  

Dernière édition par laurent le Mar 4 Déc - 09:23 (2012); édité 1 fois
 Revenir en haut
 
 Publicité
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Dim 12 Juin - 16:17 (2011)    Sujet du message: Publicité  

 
PublicitéSupprimer les publicités ?
 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Ven 5 Aoû - 18:35 (2011)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
 Pamiers. Carmel: des visites en attendant la vente




Seule la chapelle du Carmel est à ce jour ouvert au public, de façon ponctuelle./Photo DDM, C.V.


Un million d'euros. C'est la somme demandée pour l'acquisition du Carmel de Pamiers, véritable joyau de l'époque baroque, désertée par les soeurs carmélites il y a deux ans. Depuis juin dernier, le dossier «Carmel» n'a de cesse de diviser la cité des trois clochers. Devant le potentiel de ce lieu d'exception -2800 m2 habitables, en plein coeur de la ville- beaucoup voient là l'occasion parfaite d'offrir à la ville le musée qu'elle n'a jamais eu.
«si on nous l'offrait, ce serait un cadeau difficile à avaler»
Lors de sa mise en vente de l'édifice, par le site maison-et-chateaux.com, le maire de Pamiers, André Trigano, reculait devant «la somme démesurée» demandée pour sa acquisition. S'il avouait «garder un oeil dessus», il semblerait qu'aujourd'hui, même pour un prix dérisoire, il ne saurait qu'en faire. «Ce serait un cadeau difficile à avaler», estime-t-il. Premier argument avancé, le prix des travaux de mise aux normes nécessaires pour faire usage du lieu. «Nous avons commandé une étude, et il s'avère que le montant des travaux s'élèveraient à 6 millions d'euros. Ce n'est absolument pas raisonnable, d'autant plus que cela impliquerait une hausse de 8% des impôts locaux ». Deuxième raison invoquée, la Ville «n'en aurait pas l'utilité actuellement». Aucun espace muséal n'existe cependant à Pamiers, aujourd'hui, bien que la Ville possède des collections privées autour de la vie et de l'oeuvre du compositeur Gabriel-Fauré, natif de Pamiers. «On ne fait pas un musée comme ça! Il faut le faire vivre, y mettre du personnel... Un musée est fait pour être visité. Si un jour nous en créons un, il sera à l'échelle de la ville, mais le Carmel est bien trop grand», argumente le maire.
Préserver le bâtiment avant tout
En face, le président du groupe de gauche, Michel Teychenné estime «qu'on aurait pu y installer l'école de musique et inclure les frais de mise aux normes dans le budget qui était consacré au déménagement de celle-ci» (l'école de musique déménage prochainement dans l'ancien hôpital de Pamiers, ndlr). Il estime surtout que «c'est une chance pour Pamiers, il ne faut pas la laisser passer.» Mais André Trigano est confiant, et n'a de crainte pour l'avenir du Carmel, même s'il n'en est pas décideur. «C'est un bâtiment protégé. Il ne pourra jamais être détruit. En tout cas, la Ville de Pamiers ne laissera jamais personne le détruire.» .




L'adieu douloureux des dernières sœurs
Le Carmel de Pamiers est l'un des rares édifices religieux a avoir abrité le même ordre pendant une durée aussi longue: plus de 360 années au total de présence des Carmélites. Elles ont été au maximum 24 dans ses murs du bâtiment, et 260 s'y sont succédées.

Les cinq dernières sœurs ont quitté la ville le 18 novembre 2008. Trop âgées pour rester isolées, et faute de vocations nouvelles, les dernières occupantes sont parties rejoindre d'autres sœurs de l'ordre des carmélites, à Luçon, en Vendée. «Nous sommes devenues trop peu nombreuses, trop âgées, et handicapées pour la plupart, expliquait alors la prieure mère Thérèse de l'enfant Jésus. Il fallait se résoudre à partir». Les fidèles étaient nombreux à venir saluer les sœurs lors de leur douloureux départ.
S'il est désert aujourd'hui, bâtiment est encore la propriété de la congrégation des Carmélites, située à Luçon. Quant à son avenir, d'aucuns estiment que «Dieu seul le sait».








http://www.ladepeche.fr/article/2011/08/05/1141175-carmel-des-visites-en-at…  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Lun 8 Aoû - 11:18 (2011)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
L'opposition revient sur la vente du Carmel

Michel Teychenné, élu municipal, président du groupe de gauche, communique: «Le Maire change encore de position.L'opposition souhaite acheter le Carmel au meilleur prix pour la Mairie. Le maire ne veut pas du Carmel, «même si on le lui donnait». Pourtant, les Appaméens doivent savoir que la Mairie de Pamiers a acheté une villa de luxe sur Gabrielat pour un demi-million d'euros. Cette villa est aujourd'hui louée à des privés et son terrain squatté par l'aire sauvage des gens du voyages... La Mairie a "offert" au promoteur de la déjà trop célèbre Cité du Chandelet un million d'euros de subventions injustifiées. Deux millions d'euros ont été votés en Conseil Municipal pour déménager l'Ecole de Musique. Avec cette somme pharaonique, la Mairie pouvait s'offrir le Carmel et y agrandir l'actuelle école pour pas un euro de plus... Monsieur Trigano a le million facile pour d'autres choses que la culture et le patrimoine, quitte à endetter la Ville un peu plus! Aujourd'hui, le prix du Carmel est de... 128 euros le mètre/carré, une affaire en centre-ville de Pamiers. La MJC, l'espace Gabriel Fauré, les associations et les expositions, entre autres, demandent des locaux que la ville ne peut offrir par manque de place. Le Carmel est une chance pour la revitalisation et l' animation du centre-ville. Le chiffrage des travaux d'aménagement du Carmel annoncé par André Trigano ne repose sur rien, ni études, ni projets. Ce n'est qu'un chiffre sensé faire peur à la population : une augmentation de 8 % des impôts locaux, alors qu'à Pamiers les impôts sont les plus lourds d' Ariège. La majorité municipale démontre une fois de plus son peu d'intérêt pour le centre-ville de Pamiers, pour le patrimoine de notre ville et pour la culture en général. Mais surtout, elle prend les Appaméens pour des "canards sauvages" avec des arguments alarmistes cousues de fils blanc pour masquer son incapacité d'agir.»




  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Sam 20 Aoû - 07:26 (2011)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
 La mairie veut acheter la chapelle du Carmelpatrimoine





La tour du Carmel, pourtant en très mauvais état, devrait également être achetée par la ville./ Photo DDM, M.Pradère


La mairie de Pamiers entre actuellement en contact avec la congrégation des carmélites pour négocier le prix d'achat de la chapelle et de la tour du Carmel.



La suite du dossier Carmel prend un tour inattendu : hier, le maire André Trigano annonçait à la presse son intention d'acquérir la chapelle et la tour de l'édifice. Prix demandé : 90.000 € pour la chapelle et 20.000 € pour la tour de l'Inquisition. « Gérard Legrand, adjoint au budget et aux finances, va dès maintenant contacter les sœurs carmélites, propriétaires de l'édifice, pour négocier ce prix », assurait le maire. Pour autant, celui-ci ne revient pas sur sa décision concernant le bâtiment dans son intégralité, mis en vente il y a quelques mois : la somme nécessaire à la mise aux normes de l'établissement est selon lui trop élevée. « La chapelle du Carmel, en revanche, nous paraît être la partie la plus importante à préserver. C'est un véritable joyau, nous devons la sauvegarder. » Si l'acquisition se fait réellement, la ville envisage de « confier la chapelle à une association et pourquoi pas d'y rétablir le culte, ce qui ferait très certainement plaisir à beaucoup d'Appaméens, remarquait André Trigano. Nous allons également proposer aux carmélites d'entretenir le cimetière de sœurs ». Quant au reste du bâtiment, André Trigano a eu connaissance de trois propositions commerciales. « Une première personne veut le transformer en école de commerce. Un second a proposé de fonder un musée dédié à Jean de La Fontaine. Enfin, un troisième envisageait d'en faire un lieu où il accueillerait des artistes en résidence. » Le maire l'assure, aucun de ces projets n'est sur la voie de la réalisation. « De toute façon, c'est un bâtiment classé et nous avons toujours un droit de préemption qui le protège et l'empêchera de disparaître quoi qu'il arrive. »







l'article original : http://www.ladepeche.fr/article/2011/08/20/1149992-la-mairie-veut-acheter-l… 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Jeu 25 Aoû - 22:12 (2011)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
Citation:
Pamiers: la commune se porte acquéreur de la chapelle du Carmel et de La Roue


Bilan de mi-mandat, conférence de presse autour des travaux et réalisations, mise au point sur les dossiers qui ont agité l’été appaméen… quand André Trigano invite la presse c’est parce qu’il a quelque chose à dire.

C’est entouré de ses adjoints que monsieur le Maire a évoqué avant la rentrée l’actualité de la cité aux trois clochers.

Hubert Lopez (Aménagement du territoire) s’est félicité de voir le centre ville reprendre des couleurs: «la requalification du centre ville avec la rue Gabriel Péri ou la place Albert Tournier contribuent à sa redynamisation.Parallèlement nous menons des opérations foncières dans le cadre du réaménagement du cœur de ville en relation avec la communauté de communes»


Parmi les réalisations récentes on peut évoquer les 80 logements des Chandelets et la réalisation de l’îlot des Marronniers (ancienne trésorerie) qui permet désormais à une trentaine de familles appaméennes d’accéder grâce à un loyer modéré à une résidence au centre ville, qui répond à toutes les normes environnementales.

Quant à la Providence, achetée par la commune pour en préserver les bâtiments dans un premier temps, «actuellement nous travaillons pour trouver un produit permettant de redynamiser le cœur de ville. Dès l’automne le service économique s’installera dans une des dépendances»

Lucien Quèbre (Développement Durable) est revenu sur le confort des logements du Chandelet et les performances du chauffage collectif avec une chaudière bois avant d’aborder l’accessibilité:

«Pamiers est la première ville de Midi-Pyrénées à mettre à l’essai des zones de rencontre (piétons, vélos, voitures). Du 15 au 20 septembre dans le cadre de la semaine de la mobilité nous étendrons ces zones à toutes les pénétrantes de la ville»
Quant aux projets à venir ils tourneront autour de l’eau et des énergies renouvelables.

Christiane Espana (Affaires scolaires) a évoqué les travaux réalisés pour la rentrée scolaire: agrandissement de Gabriel Fauré et de nombreux travaux en régie sur toutes les autres écoles pour qu’elles soient «impeccables pour la rentrée», sachant que «Pamiers dispose du plus beau parc scolaire de Midi-Pyrénées»

Françoise Pancaldi (Jeunesse) notamment responsable de la MJC, a profité de la période estivale pour achever la 3e tranche des travaux de la MJC, il s’agit de mise en sécurité et en conformité.

«Le grand projet de la rentrée avec les jeunes ce sera un festival le 1er octobre, un travail transversal réalisé avec les services de l’urbanisme et l’environnement»

Claude Deymier (Développement économique): «l’ITE (embranchement ferroviaire) de Gabrielat sera opérationnel le 30 juin 2012, un accord est déjà signé avec Denjean Granulats et d’autres contacts sérieux sont pris pour l’exploiter»

L’avenue de la Rijole permettant d’accéder à la ZI de Pic vient d’être refaite et l’on vient d’y intégrer une piste cyclable.

Le dossier des abattoirs, dont on a beaucoup parlé il fut un temps, suit son cours: le syndicat mixte créé avec le Conseil général et la Chambre d’Agriculture a permis de réaliser les travaux de remise aux normes (à hauteur de 1M€) et les activités annexes se sont développées puisqu’un atelier de découpe s’y est installé, permettant ainsi l’embauche de salariés licenciés à l’abattoir.
Gérard Legrand (Finances-budget) veille à pouvoir réaliser ces projets ambitieux.


«Malgré la réforme de la taxe professionnelle qui a fait perdre à la commune 2M€ de recette, le cap a été maintenu. Nous avons programmé 4,5M€ par an d’investissements jusqu’à la fin du mandat»

Pour André Trigano qui donne la priorité au développement économique: «la dette ne nous inquiète pas, elle est dans le monde entier, l’inflation est indispensable à la relance de l’économie, c’est aujourd’hui qu’il faut engager des fonds […]Depuis 10 ans nous n’avons pas bougé le taux des impôts locaux et nous finirons notre mandat avec une fiscalité à taux identique, sachant par ailleurs qu’il y a une forte augmentation de la population et de l’activité sur le bassin appaméen, nous sommes en peu de temps passés de 13000 à 18 500 habitants»


Enfin André Trigano, qui a gardé le meilleur pour la fin, a annoncé deux acquisitions importantes: la chapelle du Carmel (90 000€) et de la tour de l’Inquisition (20 000€) ainsi que de la discothèque La Roue, les bâtiments et les terrains attenants (800 000€).

Concernant le Carmel très médiatisé depuis l’annonce de sa mise en vente par les sœurs de Luçon pour la somme de 1M€, la position de la mairie n’a pas changé d’un iota: «ce bâtiment est beaucoup trop cher, d’autant qu’il y a des travaux à réaliser à l’intérieur, nous les avons estimé à 6M€.

Pour autant c’est un bien classé et nous avons toujours un droit de préemption. Si nous devons aujourd’hui préserver quelque chose c’est la chapelle et c’est sur l’estimation des Domaines que Gérard Legrand ira négocier avec la mère supérieure»



La chapelle sera entretenue par la municipalité et confiée à une association pour assurer les visites au public.

«La Tour de l’Inquisition demeure un élément important de l’histoire de la ville, il faudra procéder à des travaux avant de pouvoir l’ouvrir au public»

Le maire a l’intention de proposer aux sœurs d’entretenir le jardin qui fait office de cimetière et il n’a pas caché que trois personnes se sont déjà portées acquéreur pour le reste du bâtiment du Carmel.

Le premier projet concerne une école de commerce, le second est porté par un mécène qui y verrait bien un musée dédié au célèbre fabuliste Jean de la Fontaine, enfin le troisième repose sur une résidence d’artistes contemporains.

Quant à la seconde acquisition, il s’agit de la discothèque La Roue sur le site de Las Parets.

«Ce sera un lieu complémentaire pour les jeunes du centre de loisir et de la MJC mais aussi pour les associations et les familles qui pourront y louer des salles»

De plus André Trigano entend dans les années à venir, développer à Pamiers congrès et séminaires, le site permettra d’accueillir du monde notamment avec ses capacités de parking des véhicules.

«Il n’y a aucune nuisance pour les riverains» se réjouit André Trigano qui y voit bien une structure de 400 places assises.

Enfin et pour calmer les rumeurs, le premier magistrat qui en est à son troisième mandat à Pamiers a indiqué: «comme vous pouvez le constater la majorité du conseil municipal est très soudée pour porter ces projets […]L’union fait la force et nous sommes là pour travailler et servir les Appaméens jusqu’au bout de notre mandat»







en plus une petite vidéo ici: http://www.ariegenews.com/ariege/communes/2011/37001/pamiers-la-commune-se-… 
 
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Sam 19 Mai - 19:08 (2012)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
la dépéche a écrit:
Pamiers. La ville a décidé d'acheter le Carmel

dernière minute



La nouvelle était attendue comme le messie, autant dire que l'expression est de rigueur : la ville est décidée à acheter le Carmel (sans la chapelle). L'information couvait depuis plusieurs semaines, elle vient d'éclore. En effet, hier après-midi un protocole a été signé entre l'économe diocésain de Luçon, représentant et mandaté par la communauté des sœurs du Carmel de Pamiers et André Trigano, Maire de Pamiers, pour la cession à la ville du Carmel, hors chapelle, pour la somme de 550 000 euros. C'est un premier pas avant que la proposition d'achat ne soit poussée au prochain Conseil Municipal, normalement à la fin du mois, délibération qui permettra à la commune de devenir propriétaire du Carmel. « La ville n'avait pas les moyens de payer ce bien au prix initial fixé à 1 000 000 d'euros tel que proposé en agence et j'ai souhaité laisser le temps à un acheteur privé de se manifester afin que les Carmélites puissent éventuellement réaliser une opération plus intéressante. Lors d'un récent voyage à Luçon avec Gérard Legrand et suite à nos entrevues, les Carmélites, les évêques de Pamiers et de Luçon ont consenti face aux arguments que j'ai développés, ce prix exceptionnel aidant ainsi la commune à acquérir ce bien dans des conditions financières compatibles avec les actuelles contraintes économiques des collectivités territoriales. Je tiens à les remercier chaleureusement » explique André Trigano. Le Carmel rejoint donc le patrimoine bâti de la ville de Pamiers.

Très attendu !

Son acquisition était demandée par beaucoup, notamment par l'opposition et en particulier par Émile Franco très attaché à ce que ce lieu intègre le patrimoine commun. Il était évident que situé comme il était, ce bâtiment ne pouvait échapper à la ville. Il fait le lien avec l'actuel conservatoire de musique (normalement destiné à migrer), il jouxte aussi l'évêché, et son parc, dont on ne sait si un jour ils ne seront pas mis à la vente ? Bref il se trouve dans un ensemble qui peut à terme former un tout, un lieu patrimonial de tout premier ordre. André Trigano qui semblait avoir fait la sourde oreille à cette proposition a parfaitement bien joué au chat et à la souris. Muet comme une carpe sur la question, feignant même le désintérêt, il a finalement attendu ce long week-end de l'ascension pour abattre ces cartes…
  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Mar 5 Juin - 16:25 (2012)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 
ariégenews a écrit:


Quoi faire du Carmel? une commission créée pour étudier la question



C’est officiel. Les élus du dernier conseil municipal de Pamiers se sont prononcés en faveur de l’acquisition du Carmel de Pamiers (sans la chapelle, qui reste propriété des sœurs) pour 550 000 euros.

La mairie de Pamiers se retrouvera donc propriétaire d’un joyau architectural du XVIIème, occupé pendant 360 ans par des sœurs carmélites, classé «monument historique» en 2009. C’est la fin de la polémique, après des mois d’incertitude...

En 2011, les sœurs se retirent dans leur maison de Luçon en Vendée. Le Carmel est mis en vente en juin 2011, pour un million d’euros. L’annonce de la vente sur le site internet «demeures et chateau.com» met le feu aux poudres: «authentique Carmel du XVIIe siècle, avec son cloître, et une tour XIIIe, posé au cœur d'une cité de Midi-Pyrénées. Un lieu unique, offrant des volumes importants organisés autour du cloître, et de trois jardins suspendus avec vue sur les Pyrénées»

A l’époque, la somme demandée est démesurée selon le maire André Trigano qui, en fin négociateur, préfère attendre... jusqu’à finalement acheter le tout à moitié prix aujourd’hui.

C’est donc maintenant que la principale question va devoir se poser: que faire aujourd’hui de ces 2800 m2 habitables, de ce magnifique cloitre, et du couvent articulé sur plusieurs niveaux (en plein cœur de Pamiers, place du Mercadal, derrière le cloitre et l’ancien palais de justice)?

Un musée, un centre culturel, un lieu de résidence d’artistes?

«Pour le moment, rien n’est arrêté. On ne sait pas encore ce que l’on va en faire» a prévenu André Trigano, qui part en tout cas avec la bénédiction des sœurs, «elles ont dit qu’elle prieraient pour nous... !»

Voila en tout cas un sujet qui a réuni majorité et opposition en conseil municipal, après des mois de critiques de l’opposition.

Emile Franco (du groupe de gauche) s’est jeudi soir «réjouit» de «voir voter par l’assemblée l’acquisition de ce joyau», «permettez de nous voir satisfait de notre obstination !»

Pour la suite? «Pourquoi ne pas imaginer par étape et dans un avenir proche un voie verte et culturelle qui par les canaux de la ville, le parc municipal, la rue serpente, le carmel, les jardins de l’évêché et le castella conduiraient les marcheurs sur Cailloup, le calvaire et le stade balussou en toute sécurité? [...] L’essentiel est fait. Il reste à ne pas manquer la finalité de projet»

Emile Franco a par ailleurs proposé une ouverture de 3 ou 4 jours du Carmel aux appaméens cet été, pour découvrir un patrimoine méconnu.

L’élu indépendant Louis Claeys, quant à lui propose la création d’une commission pour réfléchir à l’avenir du Carmel. Proposition qui a été acceptée. La commission, présidée par le maire, devrait être composée de 9 membres et se mettra très vite au travail.
  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Mar 4 Déc - 09:22 (2012)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

  
la dépéche a écrit:
 Le Carmel est enfin dans le patrimoine public

Une signature apposée vendredi au bas d'un acte notarié a fait rentrer définitivement dans le patrimoine public de Pamiers le vénérable Carmel.


Les Appaméens vont dire : enfin, vous en avez terminé avec cette affaire ? Et oui, ce fut laborieux, d'un point de vue administratif, au-delà des péripéties qui ont abouti à la vente, mais c'est fait, depuis vendredi après-midi, le Carmel (excepté la chapelle) est entré dans le domaine public. André Trigano et M.Saulnier, l'économe diocésain de l'évêché de Luçondont le Carmel relève, ont enfin paraphé l'acte de vente. Le prix demeure ce qui était annoncé, 550 000 euros. Bien de l a communauté religieuse des Carmélites, il entre donc dans le patrimoine communal. «Cette vente correspond au souhait des Carmélites que ce bâtiment demeure aux Appaméens, et l'idéal c'était donc de le vendre à la commune» indiquait l'économe diocésain. André Trigano ne cachait pas sa satisfaction d'avoir pu raccrocher ce domaine au patrimoine communal. Reste maintenant à savoir ce que l'on va en faire.
2 800 m2 qui font des envieux…

En conseil municipal, à la demande de Louis Claeys et de Milou Franco, André Trigano a chargé Gérard Legrand de trouver les membres d'une future commission, avant la fin de l'année, laquelle commencera à réfléchir sur le destin de cet ensemble immobilier. On sait que le milieu associatif est très demandeur, mais il faudra faire des choix, qui aient une certaine cohérence. En tout cas les 2 800 m2 de surface font des envieux !

En attendant, il y a urgence mais cela ne concerne pas la ville, à trouver des volontaires pour continuer à assurer l'entretien de la Chapelle qui demeure aux mains du culte et propriété du Carmel. Chapelle qui sera également la destination des restes des nombreuses religieuses (voir encadré) qui sont enterrées, et en son sein, et dans le petit cimetière du Carmel.
les restes de 250 religieuses

Le Carmel qui possède son propre cimetière renferme les restes de 250 religieuses enterrées là depuis sa fondation en 1 685. La plupart sont ensevelies dans le petit cimetière, trois religieuses étant d'ores et déjà sous la chapelle. Bien entendu seules 25 tombes sont clairement identifiées. Le couvent a connu bien des vicissitudes dans son histoire et il faudra donc prendre beaucoup de précautions lors des exhumations, lesquelles devraient se faire sous le contrôle de la DRAC, le site étant classé. Les restes réunis à l'issue seront placés sous l'autel de la chapelle.
  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Mer 17 Avr - 17:52 (2013)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

  
la depeche a écrit:
 
Bien chères petites sœurs...

Un souci sur le Carmel : le coût de l'exhumation des corps des 90 religieuses qui y sont enterrées. Au minimum 200 000€. Le maire est en discussion pour éviter l'application de cette clause.


Au Carmel on a un souci! Autant dire qu'on est tombé sur un os. Figurez-vous que les corps des religieuses ensevelis depuis des siècles dans le sol du couvent posent problème. Un problème à 200 000 euros minimum. Répondant à une question qui d'ailleurs courait la ville depuis quelque temps, posée par l'opposition, le maire André Trigano a confié sa préoccupation au conseil municipal. Il s'agit du transfert des corps des petites sœurs depuis les allées du Carmel, où elles reposent certaines depuis des siècles, vers la crypte qui existe sous l'autel de la chapelle. C'est une clause qui avait été portée sur l'acte de vente du Carmel, et les religieuses y tenaient beaucoup. Ce qui peut d'ailleurs se comprendre compte tenu de l'historicité du lieu, de l'attachement que ces pensionnaires ont pu avoir pour ces murs clos qui ont vu s'écouler leur vie et, depuis longtemps maintenant, leur dernier sommeil. «Quand on a acheté le Carmel, au prix intéressant que l'on sait, cette clause de transfert ne m'a pas arrêté. Il se trouve qu'elle est extrêmement onéreuse ! C'est vrai, c'est une erreur que j'ai commise ! Je n'avais aucune idée du coût que cela présentait. En effet, nous sommes sur un monument classé, et c'est un inconvénient car on ne peut pas intervenir facilement sur des tombes. C'est très cher à mettre en œuvre. J'ai pris contact avec l'évêque pour lui exposer la situation, j'ai également pris contact avec les carmélites. On va voir comment sortir de cette affaire !»
200 000 € au minimum !

André Trigano lui-même a avoué que le dégagement des tombes et l'exhumation des corps dans le cadre d'un monument historique, et donc ici au Carmel, «c'est une somme de 200 000 € sans compter la réfection ensuite de la dalle !» Bref, il va falloir sortir de cette impasse autrement «car ce n'est pas réalisable». Effectivement, avec les budgets que l'on connaît aujourd'hui, tirés au cordeau, on voit mal comment sortir 200 000 € minimum pour transférer ces ossements. Cela viendrait renchérir considérablement le coût d'acquisition. Il semblerait en tout cas que chez les élus, et même chez les religieux de la ville, on soit favorable en un maintien des choses en l'état. D'autant que ce n'est pas la première fois que des gens d'Eglise (beaucoup de prélats notamment) sont enterrés dans des bâtiments religieux ouverts au public, et qu'ayant recherché l'extrême modestie de cette situation, ils ont accepté par avance de se faire marcher dessus…
  
 Revenir en haut
 
 laurent
 Administrateur
 
Hors ligne

 Inscrit le: 09 Oct 2010
 Messages: 773
 

 Message Posté le: Mer 30 Avr - 16:06 (2014)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers Répondre en citant  

 Bien que l'avenir du carmel soit encore incertain voici quelques photos fait au cours de la visite faite en novembre 2013.

Encore merci a ceux qui ont rendu possible cette visite.









 
 
 Revenir en haut
 
 Contenu Sponsorisé
 
 

 
 
 

 Message Posté le: Aujourd’hui à 21:18 (2016)    Sujet du message: Le Carmel de Pamiers  

 
 
 
 Revenir en haut
 
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    grains d'envie Index du Forum -> Divers -> Hors sujet Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Jungle by Mojy, © 2005 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com